La Catalunya Nord porte drapeau des prisonniers politiques catalans

| Occitanie | Actualité  Vu 44282 fois
Article N°20360

La Catalunya Nord porte drapeau des prisonniers politiques catalans

Le deuxième concert organisé par le Col·lectiu Angelets de la Terra pour réclamer la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés catalans a eu lieu le samedi 19 mai, dans la salle des fêtes de Vilafranca de Conflent. Balbino Medellin a chanté son répertoire en catalan et Llamp te Frigui a présenté son nouvel album accompagnés par une dizaine d’autres groupes appartenant également au collectif de musiciens de Catalunya Nord pour la valorisation de la langue catalane.

Après le succès du premier concert où plus 600 personnes sont venues à Alenyà, les 60 bénévoles des Concerts per la Llibertat se sont rendus en Conflent afin de mobiliser les nord-catalans jusqu’en Cerdagne. Le Comité de Défense de la République (CDR) Vallespir-Empordà y a tenu un stand afin de sensibiliser le public aux différentes actions menées en Catalunya Nord et Sud pour dénoncer la répression du gouvernement espagnol. Les castellers des Angelets du Vallespir ont offert une exhibition durant ce concert entièrement filmé par l’école d’audiovisuel de L’Idem.

Devant environ 400 personnes, les différents artistes ont transporté le public dans une ambiance festive et militante à travers leurs univers musicaux. Se sont succédés sur la scène acoustique le boxeur au cœur tendre Gadjo Lolo, Cris Cayrol le fils du célèbre écrivain Jordi Père Cerdà, Maëlle Rouifed accompagnée de son violoncelle qui a interprété un chant corse ainsi que « Les moulins de mon cœur » traduits par Ramon Faura. Gérard, Laure sa fille et Louisa sa petite-fille ont interprété Abril 74 de Lluís Llach. La rockeuse du Conflent, Virginie Turquin, est passée de Piaf à Deep Purple, toujours en catalan.
Sur la grande scène, c’est Eric El Català en provenance de Cerdagne qui a débuté avec des classiques de la chanson catalane. Puis, le prolifique « cantautor » Joan Ortiz nous a présenté quelques nouveautés. Balbino Medellin, l’auteur de la chanson à succès « Perpignan », a présenté son nouveau tour de chant en catalan.  Afin d’illustrer les évènements actuels, Meritxell Gené, invitée de Catalunya Sud, a interprété les textes de poètes engagés pour la liberté dont une traduction du Temps des cerises en catalan de Joan Pau Giné. La soirée s’est terminée avec Llamp te Frigui qui a galvanisé le public jusqu’à tard dans la nuit et finissant son tour de chant avec l’hymne des Segadors repris par l’ensemble de la salle debout.

 

Ramon Faura, président des Angelets de la Terra a lu la lettre que lui a envoyé Jordi Cuixart, depuis la prison de Madrid où il est enfermé en détention préventive depuis 8 mois. Cuixart est le président d’Omnium Cultural, la plus importante association de Catalunya qui travaille depuis plus de 50 ans pour la promotion de la langue et de la culture catalanes ainsi que pour diffuser la volonté de liberté de la Catalunya et compte environ 50.000 membres. Blanca de Llobet de la direction d’Omnium Cultural à Barcelona et le coordinateur de l’ANC en Cerdagne ont également pris la parole pour affirmer leur soutien au cycle de Concerts per la Llibertat parrainés par l’acteur césarisé Sergi Lopez et le capitaine emblématique de l’USAP Bernard Goutta. Elies Nova (maire de Llívia en Cerdagne), Huguette Teulière (mairesse de Vilafranca de Conflent), Guy Esclopé (Conseiller Régional), Josep Puigvert (Directeur Casa de la Generalitat a Perpinyà), Nicolas Garcia (vice-président du Conseil Départemental) ont eux aussi affirmé sur scène leur soutien au projet des Angelets de la Terra. Une mention spéciale à Norbert Meler, maire de Foix, capitale de l’Ariège dont le Conseil Départemental a demandé récemment le retour des exilés et la libération des prisonniers politiques, qui a fait un discours très émouvant. Jean-Paul Billes et Yves Escape, respectivement maire et adjoint de Pesillà de la Ribera étaient présents et accueilleront un Concert per la Llibertat dans leur village.
 
Rappelons que cet évènement s’inscrit dans un cycle de 4 concerts ayant notamment vocation à soutenir les familles des prisonniers et exilés politiques de Catalunya Sud à financer leurs voyages pour aller les voir loin de la Catalunya. La première date à Alenyà avait permis de récolter 4000 euros qui ont été reversés à l’Associació Catalana pels drets civils. Aujourd’hui, à Vilafrance de Conflent, avec les ventes de T-Shirt, la caisse de solidarité ainsi que les recettes du bar, ce sont 3000 euros de plus dont pourront bénéficier les familles. Les prochains rendez-vous sont donnés au lac du Soler le 22 septembre puis à Pesillà de la Ribera le 13 octobre où, à n’en pas douter, la mobilisation festive et la générosité seront toujours de mise. 

Ramon Faura

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant