Smart City: Les technologies de l’information et de la communication autour de la Smart city sont-elles les solutions pour prendre des décisions efficaces ?
| LVIC | Actualité  Vu 225888 fois
Article N°19082

Smart City: Les technologies de l’information et de la communication autour de la Smart city sont-elles les solutions pour prendre des décisions efficaces ?

La plus grande problématique aujourd’hui est la prise de décision au niveau des collectivités, le système administratif actuel repose sur des procès dépassés. L’enjeu repose sur la fluidité, la simplicité, la rapidité de l'engagement et la capacité à rendre des comptes des élus (collectivités) sur les choix qu'ils effectuent



Dans ce vent de transformation numériques des territoires et d'innovation urbaine surnommée "la ville intelligente", un modèle lancé depuis l’essor du numérique dont la dynamique repose sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Ce développement permettra une meilleure gestion urbaine grâce à l’obtention et à l’analyse d’informations.

Ces outils devront permettre également de pouvoir centraliser toutes ces données via une plate-forme collaborative unique entre les 3 acteurs du territoire (les citoyens, les élus et les entreprises).

Ces données pourront permettre d’Alerter sur une congestion (bouchon, métro saturé, arrêté, ...), Elaborer une carte collaborative mise à jour en temps réel, mesurer la pollution sonore et congestion trafic, alerter/mentionner en temps réel un point d'intérêt (pérenne ou non) sur le parcours (historique, gastronomique, architectural, événement et culturel) où d'autres utilisateurs pourront "s'abonner", Signaler des incidents divers (simple accident, incendies ou attentat et pouvoir diffuser des consignes de sécurité, Géolocaliser en cas d'accident ou attentat les lieux de secours répartis par degré d'urgences, les abris sécurisés et leur capacité d'accueil en temps réel, Informer des conditions météorologiques sur le trajet, temps de parcours, itinéraire bis optimisé (prévisions ou météo en temps réel), la consommation des énergies etc….

En assurant une bonne gestion de la multiplicité d’informations, ces systèmes faciliteront la prise de décision aux administrateurs des territoires et permettront ainsi, d’une part, d’améliorer les services existants et d’autre part, de rendre de nouveaux services à la collectivité : gestion de bornes de recharge de véhicules électriques, éclairage public intelligent, vidéosurveillance, gestion des péages urbains, stationnement intelligent, alertes civiles, gestion intelligente des déchets, etc.

Et à ses habitants réduction des consommations d’énergie et d’eau, traitement des déchets, facilitation des déplacements urbains, sécurité, etc.

Pas mal d’élus sont dans cette dynamique de rendre leur territoire plus attractif, chaleureux et durable ! La Smart city devra être une ville efficace dans le partage des informations, durable et agréable grâce à ce panel de services attractifs.

Elle mettra en œuvre une gestion des infrastructures communicantes, adaptative pour améliorer la qualité de vie des citoyens mais également pour défendre le respect de l'environnement.

Ainsi, la ville devra être construite en fonction des préoccupations des habitants dans tous les domaines: une meilleure santé, des modes de déplacement doux, plus de nature en ville, des circuits courts pour l’alimentation, une plus grande proximité entre les lieux de travail (espace de coworking), de loisirs et d’habitation, une moindre vulnérabilité aux crises économiques mondiales et la création d’emplois locaux et durables.

Le territoire intelligent sera alors celui qui se reconstruit autour des besoins de ses habitants qui ne seront plus considérés comme des consommateurs mais comme des partenaires de son développement. Cette place nouvelle leur sera accordée grâce à la démocratisation des moyens d’information permettant plus de participation.

Je pense que les réseaux sociaux seront un atout indispensable pour mieux appréhender et concevoir nos territoires de demain. Pour illustrer cet exemple nous pouvons parler du réseau media participatif français http://www.localinfo.fr, un réseau social permettant d’échanger, de partager et de se renseigner sur divers thématiques et actualités.

J’insiste sur cette plateforme parce qu’elle a été développée par une start-up française dont le but est de permettre aux citoyens de renouer avec un outil de communication qui est à leur service. Vous l’avez donc bien compris ces outils devront permettre à chaque citoyen de connaître, d’analyser et d’influer sur les données de son environnement.

Tony Canadas

Lien :https://smart-city.smartrezo.com/n31-france/index.html

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant