PRESIDENTIELLE 2017 « LETTRE OUVERTE AUX GRANDES GUEULES »
| Blanc c'est Exprimé | Actualité  Vu 20302 fois
Article N°16066

PRESIDENTIELLE 2017 « LETTRE OUVERTE AUX GRANDES GUEULES »

LES GRANDES GUEULES
RMC
Next Interactive 12 rue Oradour/Glane
75 740 PARIS, Cedex 15.
 

Mesdames et Messieurs,

J’écoute le plus souvent qu’il m’est possible votre émission et regrette parfois d’être dans l’impossibilité de réagir aussitôt pour aller à l’encontre, ou pour saluer souvent, la pertinence de vos propos et réactions.

Pour autant j’avoue être surpris, vous ayant contacté à plusieurs reprises par courriels, courriers et vous ayant transmis le livre « VOTE BLANC LA LONGUE DÉMARCHE », de ne jamais eu de réponse, de prise en compte ni même d’accusé de réception ?

Etant à l’écoute de l’émission de ce jour, mercredi 27 avril, j’ai été surpris de vous entendre, à propos de la présidentielle, évoquer différents noms de «personnalités préférées des Français» susceptibles de devenir de « potentiels candidats... providentiels » pour cette élection? Or là n’est pas le problème.

En 2012, lors de la campagne je disais : « Chacun sait, lorsqu’une voiture a un moteur qui montre de très graves défaillances, que ce n’est pas en gardant ou en changeant de conducteur que l’on va voir les choses s’améliorer. » Surtout lorsque les chauffeurs sont les mêmes depuis 40 ans !

Je confirme ce propos, pour ce qui va se passer en 2017,en déclarant: « Aujourd’hui, alors que se révèlent les multiples ambitions présidentielles et s’amplifient les craintes que l’on peut avoir, je peux peut affirmer et démontrer que quel que soit l’Homme providentiel ou la Femme providentielle - même en dehors du personnel politique - qui serait paré (é) de toutes les vertus démocratiques et morales, des compétences nécessaires et indispensables, que Il ou Elle ne serait pas en capacité de faire bouger «les lignes»...et de faire renaître la confiance et encore moins la Démocratie...si les réformes, que je présente depuis 1989, ne sont pas mises en place ».

J’ai quant à moi, la faiblesse de ne jamais faire une critique si je ne suis pas en capacité de faire, dans le même temps, une proposition.

Or je n’ai pas eu de cesse, depuis 1989, que d’en présenter à tous les gouvernements, partis et parlementaires concernant des propositions de réformes de nature à faire renaître la Démocratie en France et de redonner crédibilité et légitimité aux élus. Cela pour éviter de voir perdurer le vote par défaut et d’assister à la montée des voix du Front National.

Montée dont j’affirme qu’elle est artificielle car gonflée des apports des mécontents, en dehors de ses militants convaincus (ce qui est légitime puisque ce parti n’est pas interdit) favorisée par tous les partis qui s’en servent sans vergogne (2002...) et qui sont dépassés aujourd’hui, par «leur création».

Du fait que vous n’avez jamais donné écho à mes propositions (Jean Jaques Bourdin l’a fait) je suis fondé , étant qualifié moi-même, Gérard Gautier, parfois de Grande Gueule, à vous poser la question suivante : « Avez-vous réellement envie que cela change vraiment» ?

Ce qui serait de nature de facto à amenuiser votre champ d’action et votre audience?

Gérard Gautier

P.S – Je choisis ce mode d’envoi que je réserve d’habitude aux politiciens, pour espérer une réponse de votre part.

Saint-Brieuc le 27 avril 2016


 


GERARD GAUTIER

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant