Lettre ouverte à mes amis gilets jaunes mais que je vais surement perdre après lecture de ce post, sauf si vous m'accordez la liberté de penser et de m'exprimer.
| Montauban | Actualité  Vu 1131 fois
Article N°21905

Lettre ouverte à mes amis gilets jaunes mais que je vais surement perdre après lecture de ce post, sauf si vous m'accordez la liberté de penser et de m'exprimer.

Beaucoup m'ont envoyé par message des infos à relayer, d'autres m'ont demandé pourquoi je ne relayais pas, moi une fervente défenderesse de  la citoyenneté.....   et je n'ai jamais répondu à ces messages

Tout simplement parce que je ne peux pas être gilet jaune.

Tout d'abord pour les mêmes raisons que mon ami Max dans un de ses post.

"Tu vois Max, sans être du même bord politique que toi, nous pouvons avoir des convictions communes et ta liste à la Prévert sur l'absence des citoyens lors des revendications des cheminots, des enseignants, des retraités démontre que certains se sentent citoyens uniquement quand ils sont touchés uniquement". Tu as simplement oublié (si mes souvenirs sont bons) d'ajouter le glyphosate.

Après quand je reçois en message de boycotter les achats samedi 1er décembre qui précise "magasins" , là je ne peux pas être gilet jaune définitivement car je ne conçois pas un mouvement citoyen allant à l'encontre d'autres citoyens.

Boycotter les commerçants c'est tuer l'économie d'une ville, c'est assassiner l'emploi de personnes qui gagnent le SMIC, c'est amener à la faillite des petits commerçants surtout en cette période de l'année.

Je ne conteste pas vos revendications, elles sont légitimes mais je ne suis simplement pas d'accord avec vos méthodes.

Je serai gilet jaune quand tous les citoyens arrêteront d'acheter sur internet à des entreprises américaines dont les bénéfices ne rentrent pas en France et qu'ils retourneront dans les commerces de proximité et chez les producteurs locaux, je serai gilet jaune quand le mot fraternité sera plus fort que intérêt personnel.

Je serai gilet jaune quand nous arriverons à passer du mode Révolution au mode Evolution car n'est-ce pas l'essence même d'un mouvement citoyen de faire évoluer les consciences et les mentalités.









 

Gaelle Laborie

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant